jeudi 8 mars 2007

Juste parce que c'est le 8 mars...


Et oui je sais dans nos beaux pays on se moque souvent de cette journee mais elle doit continuer d'exister tant que des femmes sont violees, battues, assassinees, voilees, excisees, mariees de force, brulees a l'acide parce qu'elles se refusent a un homme, prostituees, vendues comme des marchandises...

Tant que la majorite de l'humanite est consideree comme une minorite par l'autre moitie de cette soit-disant humanite...
Tant que des femmes se battront, mourront pour leur liberte et celles de leur filles...
Juste pour rendre hommage a toutes ces femmes qui luttent quotidiennement souvent malgre les coups, les injures...

Et que l'on ne me jete pas la pierre...laquelle d'entre vous n'a jamais, dans une foule, dans les transports en commun subit des mains balladeuses, des propos injurieux murmures...

Et si vous voulez une preuve que le 8 mars sert a quelque chose, aller sur le site de la rose de Marie -Claire:

" Les 2/3 des 300 millions d'enfants qui n'ont pas acces a l'education sont des filles.

• Faute d'avoir appris a defendre leurs droits, des millions de femmes et de filles sont vendues chaque annee a un mari, un proxenete ou un marchand d'esclaves.

• Il manque 15 millions de professeurs pour scolariser les enfants defavorises.

Pourtant, toutes les etudes s'accordent a dire que, lorsque l'on eduque les femmes, c'est le pays tout entier qui progresse : baisse de la malnutrition, de la mortalite infantile, de la propagation du sida, controle de la natalite et meilleure situation economique.

Seule l'education et la scolarisation des filles peuvent conduire, demain, a un monde plus juste ou femmes et hommes vivront a egalite."

16 commentaires:

Anne Cé a dit…

juste un mot : merci.

Mets aventures a dit…

Il faudrait 365 8 mars dans l'année...peut être un jour...
audrey

Paprikas a dit…

Merci pour ce post

Alhya a dit…

tu as tout dit, je crois, sauf peut être que ce billet est digne d'une femme d'exception

Muriel a dit…

Merci Veronica.

veronica a dit…

bon de rien les filles...apres tout en 70 elles n'ont pas bruler leurs soutifs pour rien...

Gracianne a dit…

On a encore du pain sur la planche!
Merci Veronica.

Eliflo a dit…

A 200% d'accord avec toi. Sympa aussi la petite musique.

kashyle a dit…

bravo pour ce message soutenu à merveille par la musique
bonne fête à une femme bien chouette

eva a dit…

Il faut soutenir cette action concrète et positive !

nuage de lait a dit…

merci Véro

Catherine a dit…

A ce jour, la journée de la femme est passée...mais hélas pas les exactions dont elles sont encore victimes!

Lilo a dit…

Moins non plus, je ne me résous pas à tout cela... je me sais chanceuse c'est vrai. Nous avons pour nous notre solidarité de femmes, on ne nous la volera jamais.

Anonyme a dit…

Ta cuisine ressemble à tes coups de gueule, toujours la surprise, l'étonnement et le reflet de la réalité du moment... c'est toujours avec beaucoup d'intêret que je surf sur ton blog... Christelle, Mathilde, Baptiste, JC

chauve a dit…

je ne vois pas ce que viennent faire les voilees ici a moins que tu veuilles parler des nonnes, des vieilles dames grecques ou italiennes assises sur le ptit banc devant leur maisonette??!! sinon pourquoi ne pas inclure non plus celles qui portent des peruques ou celles qui portent une croix en pendentif....bon je te laisse a ta reflexion sinon je suis bien d'accord avec toi sur le principe que beaucoup de femmes dans le monde ont encore du chemin a faire.

veronica a dit…

Les femmes voilees d'Afghanistan qui ne peuvent sortir sans leur burka, et puis une croix en pendentif n'a jamais interdit a une femme de se vetir comme elle voulait, ...
Il est loin le temps ou les femmes pouvaient se vetir en toute liberte en Afghanistan, au Yemen...
Mais ce ne sont pas aux femmes a faire ce chemin mais au monde, aux hommes aux coutumes...
Pourquoi se cacher parce qu'elles sont femmes...non cela serait plustot aux hommes a apprendre a les respecter en tant que telles ainsi que leur liberte de vivre comme elles veulent...
Je suis contre tout ce qui fait de la femme un etre a part en la privant de sa liberte