dimanche 25 avril 2010

Popote de vero au pays de la riviere qui coule...

La Dordogne a Beaulieu...

Non il ne s'agit pas d'un remake de film sur la pêche a la mouche...mais de la découverte d'une région, d'un département, La Corrèze qui signifie "la rivière qui coule".

2 journees pleines de soleil a decouvrir des villages, des monuments, a rencontrer des producteurs, des restaurateurs, des hoteliers....et puis beaucoup de fous rires, de mots du jour, de degustations gourmandes pour entrevoir les tresors que cachent la Corrèze.


2 journees passees en compagnie de Nicolas et Regine du CDT de Correze sous la banniere gastronomie, donc decouverte de restaurants mais aussi de producteurs locaux , de fraises, de vins, de veau eleves sous la mere, de boulanger, jeunes chefs, hoteliers, proprietaires de maison d'hotes...
2 journees qui passerent si vite en compagnie de Myrtille, Marine, Frederic, Jo et sans oublier Dorian...

Avant decouvrir tous ces bons moments, un peu de geographie parce que la Correze tout le monde connait mais quand il s'agit de la situer, et bien il n'y a plus grand monde, bon tu vois le massif central et bien a cote pas tres loin vers la gauche, la Correze se niche entre plateaux, montagne et vallees.

Aubazine et ses ruelles

Une arrivee rapide a Brive la gaillarde, puis direction Aubazine pour une premiere approche correzienne.

Une petite pause au soleil...

Cite medievale qui surplombe la vallee de la Correze, , et qui cache au detour d'un chemin des petits tresors, derriere quelques arbres, en contre bas une chapelle byzantine, appartenant a un monastere feminin catholique de rite oriental.



Monsieur Sol le directeur de l'hotel Le Saint Etienne, passionne de mode et de haute couture nous apprend qu'Aubazine a eu une illustre habitante , au sein du monastere alors orphelinat, Coco Chanel quand elle n'etait encore que Gabrielle... et que certaines de ses creations ont leur origine en Correze, le 19, le double C, le gout pour le blanc et noir....


Aubazine, et son eglise abbatiale ( au clocher- mur ou clocher-arcade)) Saint-Etienne et les batiments monastiques de l'ancienne abbaye cistercienne fondee en 1142 par le meme saint Étienne, premier abbé, des petites rues tortueuses ou il fait bon prend le soleil...

Le tombeau de St Etienne dans l'eglise d'Aubazine

L'architecture et les couleurs des villages de cette region sont issues de la pierre de Correze, allant du blanc, au gris fonce puis au rouge fonce flamboyant, comme a Collonges La Rouge.
Un des plus beaux villages de France, bati en gres rouge, comme un decor de cinema vetu de poupre.






Cette cite medievale qui dresse ses maisonnettes, ses nobles logis et son eglise au cœur d’un paysage de vignes et de noyers, etait une ancienne etape des pelerins de Saint-Jacques de Compostelle.


Les routes sinueuses, a travers les vallees et les plateaux, les champs de pissenlits, de noyers, nous font decouvrir une collection de villages pittoresques classes parmi les plus beaux de France, d'eglises romanes, de viaducs et nous amenent jusqu'a Beaulieu sur Dordogne, la "riviera limousine"ou se dressent fierement, son abbaye, sa chapelle des Penitents les pieds presque dans l'eau, et meme des palmiers, temoins du micro climat ambiant...

Eglise a clocher-mur a Beaulieu.


Les fameux pissenlits.

Encore une petite decouverte architecturale pour finir, le village de Curemonte... comme un decor de cinema.

Mais ces decouvertes ne furent pas seulement celle d'architectures, de paysages, elles furent egalement humaines, il y a eu les rencontres avec Jean Louis, Anne, Alain, laurent, Nicolas (l'autre), Jean.
Ils nous ont parle de leur region, de leur metier, de leurs produits, du travail a accomplir pour obtenir le meilleur produit, pas facile de faire comprendre aux gens que les fraises pas cheres d'Espagne, ce ne sont pas des fraises mais juste un erzast, que pour obtenir de bonnes fraises c'est un travail de longue haleine, mais quel plaisir de croquer dans une gariguette ou une mara pleine de jus, de sucre et de couleurs...
Suite au prochain episode, pour une ballade gourmande, festive a la decouverte du porto correzien, de l'accueil correzien, a la decouverte des marches de pays...


BILLET SPONSORISE PAR ADRIDER

3 commentaires:

Dorian a dit…

Bon et on y retourne quand ??? parce que c'est pas tout ça mais moi j'ai pris goût à la chose !!!

Tiuscha - Saveur Passion a dit…

Très belle initiative du Département cette balade, belel mise en valeur par les blogs, cela redonne de l'intérêt à cette région un peu "paumée" au centre de nulle part. Tes photos sont très belles, et à part les pissenlit, mette bien en éclairage les trésors de la région.

Marine a dit…

Souvenirs souvenirs. Je confirme pour les bons moments de rigolades ! Et pour tout le reste aussi d'ailleurs !