mercredi 18 mai 2011

Une histoire de cabillaud cru-cuit, en vert et rouge


Quand arrivent les beaux jours, un de mes plats fetiches ( qui evitent d'allumer le four..) est le tartare de poissons, en general j'utilise du saumon.

Mais depuis un sejour a paris et une rencontre avec le prince des poissons, j'ai revisite mes classiques pour me pencher vers des poissons a chair blanche comme le cabillaud...


Alors le prince des poissons, c'est Mickael Feval restaurant Antoine, recemment etoile, qui a elu domicile, sur les bords de Seine, aux pieds de la Tour Eiffel, et qui fait des merveilles avec crustaces, crabes royaux, et une multitude de poissons.


Une carte qui change tous les jours, des desserts divins, des mignardises et chocolats exquis, tout est fait maison ( 2 personnes en patisserie...), et des produits
frais, colores, gouteux, le produit est au centre du produit, juste sublime.....
Un post arrive pour vous conter cette belle rencontre...

Donc revenons a nos cabillauds, juste en apparte le cabillaud fait parti des races en danger, en revanche les norvegiens ont su remettre les stocks a des niveaux corrects par une gestion exemplaire ( dixit le WWF), voici une recette remplie de couleur , de saveurs estivales, de l'avocat, des tomates, des herbes fraiches et pour faire joli quelques palourdes ( idee pique dans un Elle a table).


  • Tartare de cabillaud estival : un beau morceau de dos de cabillaud, 3 tomates, 1 avocat, 1 oignon nouveau, un beau bouquet de coriandre fraiche, huile d'olive, vinaigra balsamique blanc, sel, poivre, un citron vert, 1 citron jaune.
  • Couper en petits des le poisson, les tomates, l'avocat.
  • Melanger l'huile, le vinaigre, jus des citrons, 1/2 zeste du citron vert, les herbes, sel, poivre.
  • Verser sur la premire preparation.
  • Rectifier si necessaire l'assaisonnement.
  • Garder au frais jusqu'au service.
  • Palourdes au gingembre et coriandre : une grosse poignee de palourdes, coriandre fraiche, gingembre frais.
  • Dans une cocotte, verser un verre d'eau, ajouter la coriandre et le gingembre nettoye.
  • A ebullition jeter les palourdes, elles sont cuite s quand elles sont ouvertes. ne pas les faire trop cuire, au risque de les rendre caoutchouteuses.

  • Service : servir le tartare, avec quelques palourdes, deguster de suite ce melange chaud-froid, et se remplir de chaleur et de soleil....

1 commentaire:

Alhya a dit…

superbe billet... j- quelques pour moi, j'ai hâte!!!