mercredi 18 octobre 2017

Firni, un dessert afghan à base de farine de riz, de pistaches et de fleur d’oranger pour prolonger le voyage...





On continue encore plus vers l'Orient avec une petite halte en Afghanistan. On y déguste un délicat dessert, crémeux, fondant avec quelques notes subtiles de cardamome, de fleur d'oranger.



Un dessert rapide à faire,  et accompagner de fruits de saison, des figues, des pommes caramélisées, les mariages sont multiples....




Recette pour deux, à multiplier si les gourmands sont plus nombreux....



  • Firni afghan 20 g de farine de riz, 440 ml de lait  100 ml d'eau froide, 20 g de sucre brun brut, 3 gousses de cardamome, 1/2 cuillère à café d'eau de fleur d’oranger, 30 g de pistaches décortiquées non salées, grenade  décortiquée.
  • Dans une petite casserole faire chauffer le lait à feu très doux avec les gousses de cardamome écrasées
  • Dissoudre la farine de riz dans l’eau, bien fouetter pour éviter les grumeaux.
  • Écraser et hacher les pistaches et réserver.
  • Dès les premiers bouillons, retirer les gousses de cardamome puis ajouter la farine de riz allongée d’eau. Bien mélanger, il ne doit pas y avoir de grumeaux.
  • Lorsque votre firni est encore liquide, ajouter le sucre.
  • Quand le mélange a une texture comme du miel épais, retirer du feu.
  • Ajouter l'eau de fleurs d’oranger et mélanger, verser dans les contenants.
  • Répartir les pistaches sur le firni.
  • Réserver au frais. Servir avec la grenade
  • Déguster la saveur délicate de la fleur d'oranger mêlée à celle de la cardamome, être en Orient, être ailleurs....








lundi 16 octobre 2017

Terrine de poulet aux saveurs libanaises...


Yep du soleil, du ciel bleu, pas encore le temps des raclettes, plats d'automne, d'hiver. Envie de profiter, de prolonger ce bel été indien....





Encore le temps de mettre à l'honneur la cuisine du Moyen-Orient, du Liban, une cuisine riche tellement riche de saveurs, d'épices, d'odeurs....


Voici donc une petite terrine, pleine de ces saveurs, zaatar, sumac, cumin....





Le zaatar est un mélange d'épices incontournable de la cuisine libanaise, ce mélange se compose de thym, graines de sésame et sumac, mais également parfois d'origan, de sarriette, à chaque marchand d'épices son zaatar....

Recette pour une terrine de 30 cm de long environ, de quoi satisfaire quelques gourmands.



  • Terrine de poulet aux saveurs libanaises :  400 g de blanc de poulet sans peau, 600 g de chair de poulet à hacher, QS d'olives noires, 2 cuillères à soupe de chapelure, 2 œufs, 2 cuillères à soupe de jus de citron, 1 citron confit, 1 gousse d’ail, 1 pincée de piment, 2 belles cuillères à café de zaatar (épice libanaise)1/2 cuillère à café de cannelle en poudre, 1 cuillère à café de cumin, sel, poivre, 20 g de persil plat, 20 g de coriandre.


  • Couper en lanières les blancs de poulet.
  • Hacher l’ail et  mélanger dans un saladier avec toutes les épices ( zaatar, cannelle, cumin). Ajouter le jus de citron et le poulet. Mélanger à nouveau et laisser mariner au frais pendant  3 heures.
  • Mettre dans le bol d’un mixer la chair de poulet, mixer, ajouter la chapelure, les œufs, sel, poivre, le persil et la coriandre. Mixer encore, on doit avoir une texture fine.
  • Allumer le four à 180°C. 
  • Huiler le moule, y mettre une couche du mélange sur 2 cm d’épaisseur, ajouter une couche d’éclats d’olives noires, des lanières de blanc de poulet, puis une couche de citron confit en petits morceaux, une couche d’1 cm de préparation mixée, puis une couche d’olives, des lanières de blancs, parsemer de citron confit et finir par la préparation mixée.
  • Tasser, huiler la surface, poser dessus une feuille de papier d’aluminium, mettre au four et laisser cuire 35 minutes.
  • Laisser refroidir et mettre au frais au moins 12 heures.
  • Servir avec quelques oignons confits, des petits cornichons maison ( recette à venir...)




lundi 18 septembre 2017

En passant par la Lorraine et ses mirabelles




La gourmandise de fin d'été, dorée chargée de  douceur, de saveurs, une vraie explosion en bouche cette petite mirabelle.

Alors quand j'en trouve chez mon primeur hop, en avant pour un retour aux sources lorraines, et quoi de meilleur qu'une tartelette, remplie de fruits et une petite migaine pour un peu de fondant, une pâte sucrée croustillante.


Donc une migaine c'est simplement, des œufs, de la bonne crème, et un peu de sucre, pour finir une touche de vanille. L'autre nom pour "appareil" mais en passant par la Lorraine....

Pour 4 tartelettes de 11-12 cm de diamètre..




  • Pâte sucrée : il en restera un peu de quoi faire une petite tarte le lendemain. 250 g de farine, 120 g de beurre mou, 90g de sucre, 1 jaune d'oeuf et un peu d'eau, 1 pincée de sel.
  • Dans le bol de votre robot, verser la farine, le sucre, le sel et le beurre mou. Travailler à la feuille ou batteur plat, à petite vitesse.
  • Ajouter le jaune d’œuf et si nécessaire l'eau pour obtenir une page souple.
  • Mettre la page, dans un film alimentaire sous forme de grosse galette puis au frais pour 1 heure minimum.
Pendant ce temps on prépare les mirabelles, dénoyautées et coupées en deux.

  • La migaine : 1 œuf, 1 cuillère à soupe de sucre, 15 cl de crème, un peu de vanille en poudre ou extrait de vanille.
  • Mélanger le tout.
  • Réserver, préchauffer le four à 180°C.

  • Montage
  • Étaler la pâte sortie du four, découper des fonds de pâte suivant la dimension de vos moules.
  • Foncer les moules, les garnir avec une feuille de papier cuisson, y verser des billes de cuisson en  céramique.
  • Puis au four pour 5 minutes environ, pour une cuisson à blanc.
  • A la sortie du four, garnir de mirabelles en rosace.
  • Verser la migaine puis au four pour 20 minutes environ, suivant votre four.
  • Déguster tiède pour savourer tout le croustillant de la pâte et le fondant des mirabelles.






lundi 11 septembre 2017

ON va passer de 10 à 12 ans pour la popote... Un peu de poulet, des pistaches et quelques carottes

Déjà douze années de presque bons et loyaux services pour la petite popote, pas beaucoup de mouvements ici mais en cuisine cela n'a pas chômé...

Des buches de Noël, des recettes à gogo...




Pour reprendre du service une petite recette rapide plein de bonnes choses,   des bâtonnets de poulet en croute de pistaches cuits au four et röstis de carottes.

Recette pour deux personnes, facile.
Temps de préparation : 15 minutes
Cuisson : 20 minutes

  • Bâtonnets de poulet : 250g de filet de poulet, 1 œuf, 30g de pistaches non salées, 8 g de chapelure, 1 cuillère à café de sauce soja, poivre.

  • Pour les röstis : 100g de carottes râpées,1 petit œuf, 2 cuillères à soupe de lait, 1 pincée de levure chimique, 15 g de farine, 1 yaourt, Coriandre ciselée fraiche.
  •  Préchauffer le four à 190°C 
  •  Hacher les pistaches, ajouter à la chapelure, bien mélanger. 
  • Battre l’œuf entier dans une assiette creuse, y verser la sauce soja, le poivre. Couper le poulet en lanières dans la longueur. 
  • Tremper le poulet dans l’œuf, puis dans le mélange chapelure - pistaches. 
  • Déposer dans un plat allant au four recouvert d’un papier cuisson, faire cuire 20 minutes.
  • Pendant ce temps, préparer les röstis. Mélanger la farine, la levure chimique et le sel. Battre l’œuf, ajouter le lait, l’huile d’olive. Incorporer à la farine puis ajouter les carottes. 
  • Dans une poêle anti-adhérente, déposer des petits tas d’une cuillère à soupe. Faire cuire 2 minutes de chaque côté.
  • Mélanger le yaourt avec la coriandre. Servir le poulet et les röstis, avec une tranche de citron. 
  • Déguster sans attendre....Si plus de deux on multiplie....