jeudi 30 avril 2020

Poulet à la crème, aux morilles et spätzle maison





Autant se faire plaisir, il pleut, tant mieux pour la nature, les agriculteurs, pour cet été pas besoin de vérifier si le maillot de bains nous va, cela ne sera pas possible d'aller sur les plages, ou si on peut y aller cela ne sera pas facile avec masques, gants, protection plexi.....


Impossible d'être au taquet pour juillet, donc on reste au chaud, à cuisiner et on se fait plaisir avec de bons plats,  de la crème, des morilles ( fraiches ou séchées) et on découvrir la joie de faire des spätzle maison, facile, faites en 5 minutes.



Quand j'ai vu Claude Olivier, grand cuisinier et super grand photographe faire ses spätzle aussi facilement et rapidement, hop j'ai commandé l'appareil pour... ( bien avant le confinement, en 2019 même, je précise parce que de nos jours, il faut se justifier de tout...).

Et oui cela prend 5 minutes, et c'est un jeu d'enfant à faire, et c'est super bon....

Donc pour accompagner ces petites pages, il fallait un plat de circonstance, ce fut donc le classique poulet à la crème et aux morilles.

  • Spätzle maison : je vous mets la recette fournie avec l'appareil, elle est donnée pour 4 mais on peut facilement manger à 6 ou plus... 500 g de farine, 5 oeufs, sel, 25 cl d'eau chaude.
  • Bien mélanger tous les ingrédients.
  • La pâte doit être molle,  on doit voir à la surface des bulles d'air, on incorpore au fur et à mesure de l'air.
  • Faire bouillir une grande casserole d'eau salée.
  • Faire les spätzle suivant le mode d'emploi de l'appareil.
  • Si vous n'avez pas d'appareil spécifique, vous pouvez utiliser une passoire, il y a une multitude de vidéos sur le net...
  • Quand ils remontent, ils sont cuits, les récupérer avec une écumoire. Réserver.
  • Pour plus de saveurs, on peut les faire dorer dans une poêle.





  • Poulet à la crème et aux morilles : recette pour 4 personnes. Ceci est la recette que nous faisons, on ne met pas de champignons de paris, pas de jus de citron, voila... 
  • 1 beau poulet fermier 1,8 kg environ, 100 g de morilles séchées ou 400 g fraiches, 80 g de beurre, 1 oignon, 2 gousses d'ail en chemise, 1 bouquet garni, 20 cl de vin blanc sec ( ou vin jaune si on veut plus de festif), 1 l de crème, sel et poivre.
  • Si on utilise des morilles, on commence par les réhydrater 30 minutes dans de l'eau frémissante, puis on les récupère avec une écumoire, on les rince et on les réserve;
  • Si on utilise des morilles fraiches, on les nettoie et on les réserve.
  • Découper le poulet en morceaux. Faire revenir le poulet dans du beurre.  Les morceaux doivent être légèrement dorés. Retirer de la cocotte, réserver.
  • Ajouter dans la cocotte l'oignon ciselé, ail en chemise, le bouquet garni. Saler, poivrer. Faire suer.  
  • Remettre le poulet, mélanger bien, continuer à dorer le poulet. Si cela attache, c'est bien, les sucs donnent du gout au plat. Ajouter les morilles.
  • Déglacer avec le vin, bien détacher les sucs, réduire à feu doux.
  • Ajouter la crème, faire cuire, 25-30 minutes. 
  • Mettre de coté les morceaux de viande, passer la sauce au chinois, rectifier si nécessaire l'assaisonnement. Remettre la viande et les morilles.
  • Servir avec les spätzle, ou du riz, des pages fraiches....



  • Déguster avant qu'il n'en reste plus....



Aucun commentaire: